Comment faire pour s’engager dans l’humanitaire ?

Il existe différentes voies à suivre pour s’engager dans l’humanitaire. En effet, l’action humanitaire désigne une action d’urgence et ponctuelle préétablie et prévue pour intervenir en situation d’urgence exceptionnelle ou de catastrophe naturelle. De nos jours, bon nombre de jeunes et diplômés s’y intéressent, mais ignorent souvent comment et par où commencer ses parcours ?

Découvrir les différentes activités dans le domaine humanitaire  

Il existe différentes activités qui s’offrent à tous ceux qui souhaitent travailler dans les différentes organisations humanitaires existantes. En effet, vous pouvez travailler le secteur de l’environnement et climat, dans le domaine du développement durable, dans le cadre des actions sociales et humanitaires ainsi que dans celui de la santé internationale.

Pour commencer, le secteur de l’environnement et climat se focalise sur les soucis liés aux changements climatiques impactant sur les ressources de subsistance. Pour y parvenir, il faudra la collaboration de divers professionnels spécialisés en : agronomie, agro-développement, géologie, hydraulique, hydrologie, génie sanitaire, technologie agricole et entre autres. Ensuite, les actions sociales humanitaires sont caractérisées par des actions affectives, classiques, pédagogiques, rationnelles et relationnelles. Vous pouvez s’y engager en tant qu’animateur (en développement local urbain ou économique ou rural ou autre) ou instituteur en enseignement général ou technique… Puis, le développement durable est un autre domaine qui œuvre pour la sauvegarde de la planète et la prévision des besoins présents et futurs. Celui-ci se préoccupe des aspects agricoles, économiques, environnementaux et sociaux. Par ailleurs, le domaine de la santé internationale ou publique recrute souvent des candidats professionnels, diplômés et capables d’intervenir en tant que : biologistes, dentistes, infirmiers, infirmiers en puériculture, laborantins, médecins (généralistes ou spécialistes), nutritionnistes, prothésistes dentaires, psychologues, rééducateurs, sages-femmes ou voire même des vétérinaires. Enfin, certaine association-humanitaire.com dans d’autres branches d’activités s’y rapportant. Notamment dans le domaine de la communication, construction, gestion, organisation, politique et technique.   

Caractéristiques de l’action humanitaire

En général, il s’agit d’une activité bénévole, caritative, volontaire, professionnelle à but non lucratif. Ensuite, il existe différents secteurs d’activité (actions sociales humanitaires, communication, construction, développement durable, environnement et climat gestion, organisation,  politique, santé internationale ou publique et technique, etc.) qui peuvent concilier avec les actions humanitaires. Puis, l’action humanitaire repose sur les fondamentaux suivants : la gratuité des actions et procédures, la capacité des acteurs responsables à intervenir en situation d’urgence (catastrophe naturelle, famine, guerre, etc.), le secours aux personnes en danger, la solidarité correspondant à la dignité humaine. Aussi, celle-ci doit couvrir les besoins primordiaux (accueil et protection des personnes en danger, alimentation, assainissement, eau, hygiène, santé, etc.) pour garder un certain niveau acceptable de la sécurité humaine. En outre, il existe différents acteurs internationaux qui contribuent collectivement ou séparément dans le cadre de l’aide humanitaire. Notamment, les ONG (telles que l’ACF, l’ARC, le CI, le CICR, l’ICF, l’IRC, le MDM, le MSF, le WVI), les Etats, les institutions internationales (UNHCR, PAM, UNICEF, OMS, Amnesty International, etc.) rattachées à l’ONU…

Conseil pour s’engager dans l’humanitaire

Il existe milles voies possible pour s’engager dans l’humanitaire : soit en se formant lors du premier métier ou soit commencer par une formation spécialisée. Ensuite, vous pouvez également faire du volontariat à l’étranger en optant pour le volontariat flexible (à durée déterminée) ou celui réglementé (à durée indéterminée). Puis, vous devez également disposer d’un certain parcours au préalable, notamment : une compétence linguistique, un parcours professionnel pertinent et une spécialisation sur une filière particulière (agriculture, agronomie, assainissement, bâtiment, biologie, communication, culture, développement durable, économie, éducation, environnementale, géologie, géographie, gestion, horticulture, hydrologie, juridique, laboratoire, logistique, médecine, nutrition, politique, psychologie, sociale, sylviculture, topographie, urbanisme, etc.). Aussi, il faut avoir l’esprit bénévole, dynamique, d’équipe, flexible, modeste, motivé, humaniste et volontaire. En outre, une connaissance préalable des principes fondamentaux de l’aide humanitaire et de l’aide au développement est requise. Par ailleurs, de nombreux candidats postulent, de manière ponctuelle ou spontanée, sur les plateformes numériques officielles des organisations humanitaires (telles que les ONG ou les institutions ou organisations internationales rattachées à l’ONU…).

 

 

Se faire aider par une association quand on est inventeur
Pourquoi créer une association ?